Vin: une étiquette inviolable et tracable pour éviter les contrefacons

Read in/Lire en: Anglais

geowine vin tracabilité code bulle Vin: une étiquette inviolable et tracable pour éviter les contrefacons photo

Une étiquette inviolable et traçable pour éviter les contrefaçons de bouteilles de vins ou d’alcool !

Pour éviter et lutter contre la coupe de premier cru avec des vins de table, contre les trafiquants qui savent faire des bouteilles d’alcool qui en ont la forme et la couleur un nouveau système de protection est entrain d’être créé… Flacons, étiquettes ne garantissent pas toujours le produit. La contrefaçon est aussi dans l’univers du vin, comme dans d’autres commerces, c’est à l’heure actuelle 8 à 10% du commerce international, et 20 à 30% des vins dans certains pays, d’après les données de GEOWINE. Ce projet de recherche et de développement régional associe sciences de la terre et technologies de l’information. GEOWINE s’est efforcé d’améliorer la lutte contre la contrefaçon, et ce lorsque la Commission européenne exige la transparence des producteurs de vins en indiquant sur les étiquettes les différents produits utilisés lors de l’assemblage des appellations d’origine contrôlée.
Dans ce cas, l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT) et la société Montalbanaise Prooftag Novatech ont conçus une bulle de code (processus d’authentification des bouteilles) qui est également reliée à une base de données, facilitant la traçabilité de la bouteille comme une empreinte digital pour un être humain. Ainsi, ces bulles de code apposées sur le col de chaque bouteille, assurera une meilleure traçabilité comme pour la viande, mais également son inviolabilité. « Au départ, nous favorisons une autre solution, celle d’un code à bulles intégré dans la capsule. Mais ce système est trop cher », a déclaré Abdelmalek Benzerkri et professeur de l’IRIT, il ajoute: « Il en coûte 5 € ou 10 € par bouteille et il vaudrait mieux adapté aux grands crus, ou du moins aux bouteilles valeur de plus de 50 € ». Le coût des bulles de code sur le dessus du col, en revanche, est estimée à environ 10 cents par bouteille. Il devrait normalement être mis sur le marché à la fin 2011.
Le processus intéresse déjà les producteurs Plaimont, une appellation d’origine contrôlé du Gers qui vend 36 millions de bouteilles dans 25 pays.
Les consommateurs si trouveront gagnant car ils pourront quasiment tout connaître du vin qu’ils achètent. « Sur quel terroir, quelle parcelle, quel cépage, quelle remorque apportée à la cave, quel fût, on pourra découvrir ou revisiter toute l’histoire d’un vin », le chercheur toulousain explique aussi comment accéder à ces informations : « Il suffira d’effectuer la lecture numérique du code à bulles, par le truchement d’un accès internet, et la bouteille se trouvera alors reliée à la bibliothèque de l’appellation, en quelque sorte. »

Sources: article ladepeche.fr ; article geowine.net

Article sur la contrefaçon cliquer ici.

Articles relatifs

Laissez votre réaction sur Vin: une étiquette inviolable et tracable pour éviter les contrefacons