La Vodka

voka bouteille 500x208 La Vodka photo

La Vodka

La vodka (du russe : водка, polonais : wódka ; signifiant « petite eau ») est une boisson alcoolisée incolore dont l’origine se situe, selon les sources, en Russie ou en Pologne . Il s’agit généralement d’une eau-de-vie de pomme de terre ou de céréales, mais d’autres matières premières sont parfois utilisées.Elle est devenue l’alcool national russe. Entre 4 000 et 5 000 marques de vodka sont présentes sur le marché, qui est en forte expansion. La vodka se retrouve dans la composition de nombreux cocktails.

Étymologie

Le mot vodka peut se traduire littéralement par « petite eau ». Le mot russe pour eau est voda (вода), le ka ayant une valeur diminutive/affectueuse. En polonais (très semblable), wódka vient de woda et du diminutif ka.

Histoire

180px Museum of vodka La Vodka photo

Le musée de la vodka de Mandrogi.

Elle est distillée dès le XIVe siècle, mais un siècle plus tard, le prince Ivan III (1462-1505) interdit toute production de boissons fortement alcoolisées. Le tsar Ivan IV (1533-1584), dit Ivan le Terrible, construit une première taverne à Moscou et instaure le principe des distilleries et lieux de distribution d’État. Il avait donc le monopole sur la production et la vente de vodka, ce qui a permis à l’État d’engranger des profits substantiels. Durant cette période, la vodka joue un rôle très important dans la culture et l’économie russe.

En 1894, l’Empereur Alexandre III décrète que la norme du titre d’alcool de la vodka russe est de 40°. Il s’appuie sur les travaux du chimiste Dimitri Mendeleïev qui avait précédemment démontré que la meilleure vodka titrait à 38°, mais les taxes de l’époque étant calculées sur le taux d’alcool, c’est le titre de 40° qui fut conservé pour faciliter la tâche des services fiscaux.

Il existe un musée de la vodka à Mandrogi, dans l’oblast de Léningrad en Russie.

Production

Selon la règlementation européenne, la vodka est une eau-de-vie qui peut être produite à partir de n’importe quelle matière première agricole, fermentée puis distillée. Les matières premières couramment employées sont la pomme de terre et les céréales (seigle, blé…), l’utilisation d’une autre matière première (betterave, raisin…) devant faire l’objet sur l’étiquette d’une mention précisant la ou les matières premières utilisées. Elle titre entre 37,5 (le minimum légal dans l’U.E.) et 97 degrés d’alcool, mais plus classiquement 40. La vodka reste de loin le premier alcool fort consommé dans le monde avec un peu plus de 500 millions de caisses de 9 litres en 2005.

Aujourd’hui, on produit de la vodka dans de nombreux pays, notamment en Russie, en Ukraine, en Pologne, en Angleterre, en Suède, en Finlande, aux États-Unis et au Canada. On en produit même en France et en Suisse.

Arômes

La vodka est fréquemment aromatisée car les nombreuses distillations font qu’elle est un alcool blanc avec très peu de goût.

Certaines, comme la Żubrówka polonaise ou biélorusse sont aromatisées à l’herbe aux bisons qui lui donne une légère coloration et un arôme caractéristique et est récoltée durant une courte période de l’été (la plus chaude possible) pour être ensuite utilisé lors de la distillation de l’eau de vie de grain. Il y a plusieurs autres arômes traditionnels : piment (souvent avec du miel, surtout en Ukraine), bouleau, airelles, baies de sorbier, noix de cèdre, orties, poivre.

D’autres arômes sont plus récents : citron, cerise, caramel, voire dans certains cas cannabis…

La vodka non aromatisée est préférée pour certaines dégustations dont celle du caviar.

Articles relatifs

Laissez votre réaction sur La Vodka